Approches et techniques

L’approche intégrative est confrontée à l’unité globale de l’être humain, de favoriser l’intégration de la personne au sens d’une meilleure utilisation de ses ressources, de la possibilité d’affronter plus complètement ses conflits intrapsychiques, interpersonnels et sociaux, et de s’exprimer d’une façon plus satisfaisante pour elle à ces différents niveaux

La durée et la mise en place des séances dépendent de votre problématique et de vos objectifs mais aussi d’un commun accord.

ThérapieLes objectifs de la thérapie brève à moyenne : atténuer la souffrance et problème immédiat, comprendre l’origine de vos difficultés au quotidien, troubles de l’adaptation, problème professionnel, conjugaux ou familiaux,  retrouver l’origine de vos blocages corporels et émotionnels afin de pouvoir les évacuer, recherche d’authenticité et de mieux être, poser des mots sur vos maux…

  • En thérapie brève : 3 à 6 mois ( 10 à 15 séances )
  • En thérapie moyenne : 6 mois à 2 ans

 

ThérapieLes objectifs de la thérapie longue : entreprendre un travail analytique prolongé et approfondi sur votre mode de fonctionnement et à la recherche de sens.

  • En thérapie longue : plus de 2 ans

 

 

ThérapieLes principes de la thérapie de groupe : Chacun d’entre nous possède en lui une fonction auto-soignante. Il suffit souvent de se concentrer sur un sujet donné pour oublier un moment sa souffrance, pour être mobilisé, à l’écoute d’un autre ou des autres. Cet oubli momentané de sa souffrance peut se reproduire et favoriser un travail de compréhension de cette souffrance. C’est sur cette base que fonctionnent la plupart des groupes thérapeutiques.

Il existe dans la situation de groupe une stimulation de cette fonction « auto-soignante ». La présence des autres, leur parole, leur façon d’écouter et de réagir, leur façon d’être, provoquent en chacun des résonances. Cette ouverture ainsi créée permet de prendre de la distance par rapport à ses difficultés, que l’on croit ne pas pouvoir modifier, parce qu’on les attribue à des causes extérieures.

Il arrive que le trouble dont on se sent atteint isole, ou nous fait penser que l’on est seul face à des problèmes insurmontables, sans pouvoir imaginer une issue possible. La confrontation aux autres peut apporter un soutien et un allègement de la souffrance, qui sont les premiers pas dans la psychothérapie.

L’écoute des autres, au lieu d’affaiblir le sentiment de sa propre existence, peut provoquer au contraire un renforcement de ce sentiment d’existence et amener les personnes à mieux savoir se défendre face à ce qui, jusqu’à présent, leur paraissait menaçant dans une telle situation.

Quelques techniques et leurs principes, en bref !

Au-delà des techniques et théories,  70% de l’efficacité de la psychothérapie dépend de la personnalité du thérapeute et de la qualité de la relation établie avec le client.

La thérapie analytique met en lumière les souffrances passées.

La thérapie systémique regarde le client en référence au milieu familial dans lequel il émerge et se développe.

La thérapie comportementaliste se concentre sur les comportements et les réactions faces aux événements à traverser.

L’écoute active : Donner ou redonner les clés permettant d’avoir suffisamment confiance en soi pour choisir les bonnes solutions ou ne pas les choisir.

La thérapie comportementale et cognitive : Éliminer un comportement gênant et inadapté. Apprendre à le changer en déployant de nouvelles stratégies plus adéquates.

La Somato-Gestalt thérapie : Ne plus négliger un seul élément de votre vie, de votre comportement, de votre passé, de votre psychisme ou de votre corps, afin de  pouvoir aboutir au mieux-être et à la guérison…

L’art-thérapie : Explorer différents médiums artistiques afin de créer un espace pour exprimer ses ressentis et avoir accès à ses ressources intérieures, à la connaissance de soi, l’expression des émotions, la recherche de sens…

La Musico-danse-thérapie : Son principe réside dans le lâcher-prise qui permet à la musique d’agir directement sur le corps et de remettre l’esprit dans son rôle combien reposant…

L’Hypnose Ericksonienne :  C’est un état naturel que chacun de nous expérimente plusieurs fois par jour, et par exemple lorsque nous sommes « dans la lune », ou absorbé dans un roman ou dans un film, ou même lorsque nous conduisons. Chacun de nous a cette faculté naturelle en lui, tout le monde peut donc être hypnotisé et profiter de tous les bienfaits de cette méthode !

La Somatanalyse : Proposer une cure approfondie et prolongée, personnalisée et singulière, axée sur la personne et sur l’origine de ses difficultés, non sur le symptôme…

Le Rebirth : Provoquer une détente profonde et favoriser l’émergence des mémoires du corps. La prise de conscience des blocages permet alors de les dépasser…

La relaxation : Faire une pause lorsque le cerveau ne supporte plus le régime intensif auquel il est soumis, pour éviter les troubles tels que fatigue, angoisse, insomnies ou surexcitation incontrôlée…

…………….

 » La thérapie ne commence qu’à partir du moment où le patient se rend compte que ce ne sont pas son père et sa mère qui lui barrent la route, mais que c’est lui-même, c’est à dire une partie inconsciente de sa personnalité, qui prolonge et perpétue le rôle du père et de la mère.  »
Carl Gustav Jung 

Valérie RIVIÈRE
Psycho-Somatothérapeute
31 – Muret – Toulouse – Strasbourg

Publicités