Code de déontologie de l’énergéticien Reiki Tao Tö Qi

De l’esprit à la pratique

I. Techniques psycho-corporelles énergétique du bien être

Les techniques du Reiki Tao Tö Qi sont basées sur des connaissances traditionnelles occidentales et orientales issues des philosophies, arts, sciences et spiritualités populaires anciennes. La plupart de ces connaissances sont aujourd’hui considérées par les théories dominantes comme dépassées (non modernes) ou encore comme scientifiquement insuffisamment prouvées. La Libre Université du Samadeva se propose de cultiver ces savoirs et savoirs faire, considérant qu’ils appartiennent au patrimoine de l’humanité

La Libre Université du Samadeva forme des praticiens du Reiki Tao Tö Qi. Lors d’entretiens personnels, de séances de groupe ou de stages, ils transmettent leurs savoir et leur savoir faire, qui excluent toute pratique diagnostique médicale ou thérapie. De même, les entretiens avec un énergéticien ne sont pas orientés vers la psychothérapie, domaine réservé des thérapeutes en exercice et spécialement formés. L’orientation de la pratique est « énergétique », c’est-à-dire qu’elle s’adresse aux système énergétique de l’individu.

Certains savoirs sont transmis à des spécialistes: médecins, psychologues, psychothérapeutes, kinésithérapeutes, et scientifiques : à eux d’en vérifier l’intérêt et la validité selon les normes réglant l’exercice de leur profession.

Les certificats délivrés par la Libre Université du Samadeva n’habilitent les énergéticiens à pratiquer que dans le cadre de la législation professionnelle spécifique de chaque pays. L’énergéticien exerce son savoir et son savoir faire sous sa seule responsabilité et toujours en plein accord avec son client.

Conscient de l’originalité et de la difficulté spécifique de sa démarche, l’énergéticien veille à ne pas entrer en compétition ou en conflit avec les professionnels des méthodes apparentées ou complémentaires.: il se soumet à la recherche de l’harmonie et de la conciliation, dans le respect de la dignité humaine.

II. Devenir énergéticien : de l’éthique à la pratique

Dans sa relation à son client l’énergéticien a comme premier devoir d’être au meilleur niveau de lui-même. Ce devoir est de nature éthique, car c’est à cette condition qu’il peut être le plus efficace, le plus utile possible, au service de son client. Le client mérite mieux qu’un énergéticien fonctionnant à 50% de ses capacités: il mérite un énergéticien fonctionnant au meilleur niveau possible, et ceci fait partie du contrat implicite entre le client et l’énergéticien.

Plus l’énergéticien est dans un état euphonique, c’est à dire un état d’équilibre et d’harmonie intérieures, plus il a créé les conditions extérieures de l’équilibre et de l’harmonie. Plus il est au fait de son savoir et de son savoir faire, plus il répond à cette exigence éthique.

Etre « au meilleur niveau de soi-même » ne signifie pas qu’on se compare à d’autres énergéticiens ou d’autres intervenants, mais qu’on a veillé à être dans le meilleur état d’équilibre et de savoir possible pour soi. Ceci implique que :

  • L’énergéticien s’applique à lui-même les techniques de bien être et de santé qu’il propose à ses clients
  • Il se tient toujours informé de l’évolution de la méthode
  • Il se fait régulièrement superviser pour ne pas risquer que s’introduisent dans sa pratique des déviances préjudiciables à son client

Dès qu’il remarque qu’il perd cet état d’équilibre, il veille à le retrouver: c’est son devoir moral vis à vis de son client, tant lors des séances individuelles que collectives. Un énergéticien en état de déséquilibre intérieur transmet de façon subtile ce déséquilibre au client et au groupe.

Que l’énergéticien ait des difficultés de santé, de relation ou de toute autre nature, dans le cadre de sa vie privée, fait partie du courant normal de l’existence humaine. Cependant, l’éthique de la relation à son client implique qu’il a appris à s’extraire de ses difficultés personnelles pour être à son meilleur niveau au service de son client. Ceci nécessite parfois le suivi personnel de l’énergéticien par son initiateur ou par un autre énergéticien ou praticien.

En résumé, au cours d’un entretien, d’une consultation, d’un travail avec un groupe, la première condition à laquelle doit toujours veiller l’énergéticien est son propre état, puisque cet état conditionne la qualité de tout ce qu’il transmet à son client.

Le manque de maturité émotionnelle et le manque de travail sur soi, c’est à dire de pratique personnelle, empêchent la réalisation d’un état euphonique dans le praticien, entre le praticien et le client, et finalement dans le client.

III. Code de déontologie de l’énergéticien

  1. L’éthique par rapport à soi-même

1a L’énergéticien est conscient de son état personnel aux niveaux physique, émotionnel, intellectuel et spirituel. Il veille à l’intégrité et à l’harmonie de son propre système énergétique en utilisant pour lui-même les techniques qu’il propose à son client.

1b L’énergéticien se fait aider aux niveaux physique, émotionnel, intellectuel et spirituel, aussitôt qu’il se rend compte de la moindre perturbation, en particulier au niveau énergétique

1c L’énergéticien s’engage à une réflexion personnelle indépendante pour éviter toute surimplication ou dépendance vis à vis d’un client, ou de qui que ce soit d’autre; cependant, si nécessaire, il demande à être accompagné dans cette réflexion par son initiateur.

1d L’énergéticien s’engage à se former de façon continue, et à mettre à jour ses connaissances et savoir faire professionnels, en particulier en participant très régulièrement et de façon active aux supervisions.

1e L’énergéticien développe sa conscience euphonique et énergétique dans le but d’améliorer son champ de force de praticien.

  1. L’éthique par rapport au client

2a L’énergéticien considère que le service du client dans ses dimensions physique, émotionnelle, intellectuelle et spirituelle est sa priorité. Il respecte les droits et les choix du client, qu’il rend conscient des risques et avantages des pratiques énergétiques, en établissant un contrat, et en évaluant consciencieusement les besoins et le choix de la pratique à mettre en oeuvre.

2b L’énergéticien se met au service du bien le plus élevé du client, en renonçant à ses propres attentes. par conséquent, il recherche ses sources personnelles de gratification ou de satisfaction ailleurs qu’auprès de ses clients.

2c L’énergéticien fournit la meilleure qualité de pratique possible, au meilleur niveau de ses connaissances du Reiki Tao Tö Qi.

2d L’énergéticien évalue constamment ses résultats, et révise sa pratique en conséquence, en se faisant superviser si nécessaire.

2e Le client est totalement impliqué dans le choix des pratiques les mieux adaptées pour le conduire au résultat désiré; il devient par là un partenaire actif. Ainsi le client est évidemment impliqué dans la planification des buts et des pratiques énergétiques mises en oeuvre.

2f L’énergéticien doit toujours rester centré sur la demande spécifique du client, et non sur son propre désir d’intervention ou de résultat.

2g L’énergéticien veille à n’utiliser que des pratiques respectueuses des valeurs culturelles et des croyances du client

2h L’énergéticien soutient son client dans l’acquisition d’un véritable sens de la responsabilité personnelle pour atteindre les résultats désirés.

  1. L’éthique par rapport aux autres euphonistes énergéticiens, à la communauté et à l’environnement

3a L’énergéticien traite ses collègues avec respect. Il ne fait pas de remarques dénigrantes publiquement, ni en privé, à propos d’autres euphonistes énergéticiens, d’autres praticiens, d’autres chercheurs ou novateurs (idéalement à propos de qui que ce soit). Au contraire, il encourage et soutient les recherches, débats et échanges professionnels.

3b L’énergéticien échange à propos d’éventuelles divergences personnelles ou inquiétudes quant à la conduite professionnelle d’un collègue directement et en privé avec la personne concernée. Si la discussion directe n’apporte pas de résolution, L’énergéticien cherche l’arbitrage, l’intervention et la médiation de son inititeur ou des conseillers éthiques habilités par la profession.

3c L’énergéticien participe à la promotion des techniques énergétiques pour en faciliter l’intégration dans la société au service du bien être général.

3d L’énergéticien entretient un lien au niveau local, national et international avec les organisations qui se consacrent au développement des techniques énergétiques

3e L’énergéticien s’implique dans le développement général de la politique du bien-être et de la santé dans la société, et soutient les activités et les politiques qui visent à une amélioration d’un environnement énergétique sain au service du bien être de tous.

  1. L’éthique par rapport au maître initiateur et aux conseillers habilités

4a L’énergéticien utilise sans hésiter le conseil de son initiateur fin d’optimiser le ben être de ses clients.

4b L’énergéticien est au clair avec lui-même et avec ses clients quant aux limites de sa propre expertise : il sait ce qu’il peut faire pour son client, et reconnait les limites de ses compétences et du cadre fixé par la législation en vigueur dans son pays.

4c Lorsque les besoins du client dépassent les possibilités de sa pratique, L’énergéticien l’adresse à un praticien compétent.

4d L’énergéticien a pour responsabilité de définir clairement sa pratique auprès des professionnels des domaines apparentés.

4e L’énergéticien collabore avec les professionnels qui lui envoient un client; il communique clairement avec eux et leur ré-adresse éventuellement le client si nécessaire.

  1. Lien avec l’environnement

5a L’énergéticien veille à pratiquer dans un environnement respectueux et sain. Il s’est en particulier préparé à savoir gérer d’éventuelles situations d’urgence, et il travaille dans des champs énergétiques euphonisés.

5b L’énergéticien veille à respecter la confidentialité et la vie privée de son client, c’est à dire à ne divulguer aucune des informations qui peuvent lui être confiées.

5c L’énergéticien veille à transmettre au client les théories sur lesquelles se fondent les techniques énergétiques, en lui fournissant les informations nécessaires et adaptées à son niveau de compréhension.

          6. Processus de suivi technique en Reiki Tao Tö Qi

6a L’évolution de l’état énergétique du client est constamment évalué de façon complète, en particulier son champ de forces énergétiques: centres et lignes. De même pour l’évaluation complète aux niveaux corporel, émotionnel, intellectuel, spirituel, familial et social.

6b L’énergéticien collabore de façon éthique avec les professionnels apparentés.

6c L’énergéticien veille à proposer à son superviseur ses cas difficiles ou ceux qui remettent en question sa pratique.

6d L’énergéticien veille à pouvoir toujours fournir l’évaluation en cours, tout en étant prêt à réexaminer sa collaboration avec son client.

6e L’énergéticien a toujours prévu un plan de travail quant à ses pratiques avec ses clients, en intégrant éventuellement sa collaboration avec d’autres professionnels apparentés ou avec un superviseur.

6f L’énergéticien veille à être reconnu par son client, comme par les personnes de son entourage et les autres membres de la société, comme une présence aidante, toujours prête à partager ses qualités humaines en étant reliée à des valeurs supérieures qui le rendent attentif à ce qu’il y a de digne, de respectable et d’unique en chacun.

7.L’éthique par rapport à la licence d’énergéticien

7a L’énergéticien adhère à toutes les directives éthiques de sa profession en respectant la législation en vigueur dans son pays.

7b L’énergéticien connait le code d’éthique du Reiki Tao Tö Qi, et en adopte les règles de comportement.

7c L’énergéticien cherche immédiatement l’aide et le conseil de son superviseur ou des conseillers habilités pour toutes les questions éthiques ou les différends qui peuvent surgir dans le cadre de son activité professionnelle.

Valérie RIVIÈRE
Psycho-Somatothérapeute
31 – Muret – Toulouse – Strasbourg

Publicités