Cadre, Déontologie et charte des Droits

1451430_296350707181187_1788225243_n - CopieLe cadre thérapeutique
– Les conditions matérielles de la thérapie –

_________________________________________________________________________________

Le cadre thérapeutique, ce sont tout d’abord les conditions matérielles de la thérapie : le lieu, la périodicité et la durée des séances, le tarif, les règles appliquées en cas de manquement à une séance, les méthodes, le cadre déontologique,… dans lequel s’inscrit le praticien.
Il doit être clairement énoncé par le praticien en début de thérapie, et le consultant doit y donner son accord lors du contrat psychothérapeutique passé entre les deux lors des premières séances.
Tout changement du cadre devra faire l’objet d’un nouvel accord.

Le cadre est très important afin d’assurer la sécurité du consultant et la qualité du travail psychique qui va s’effectuer.
_____________________________________________________________________________

Le lieu

4, Bis Boulevard de Joffrery – 1er étage – 31600 Muret ( 31 )

La psycho-somatothérapie ? Pour qui ? Pour quoi ? Pourquoi ?

La psycho-somatothérapie s’adresse à toute personne qui en éprouve le besoin et particulièrement quand elle souffre de difficultés psychologiques, existentielles, relationnelles, comportementales, psychosomatiques. Elle peut venir en complément d’un traitement médical ou social. La psycho-somatothérapie touche essentiellement les aspects cachés ou méconnus de soi-même. La psycho-somatothérapie modifie la relation à soi-même et aux autres. Elle apporte une connaissance de soi et d’autrui plus profonde et plus fine, et une meilleure compréhension des phénomènes psychologiques, émotionnels et somatiques. Elle libère et stimule le processus de développement personnel. Elle conduit à prendre la pleine responsabilité de soi dans tous les aspects de sa vie.

Nature de la relation

La relation thérapeutique instaure un espace symbolique fondé à la fois sur une intimité et sur une distance respectueuses. En tant que lien symbolique, cette relation est l’élément moteur du processus psychothérapique. L’interdiction du passage à l’acte des pulsions violentes et sexuelles dans cet espace symbolique est la condition même de la liberté d’expression de tous les aspects de la personne en psycho-somatothérapie.

La psycho-somatothérapie, échec ou réussite ?

Le succès d’une psycho-somatothérapie dépend essentiellement de l’engagement sincère de la personne qui entreprend la démarche, de la persévérance et des motivations réelles.
La psycho-somatothérapie nécessite la compétence, le discernement, la prudence et l’éthique du praticien.

Périodicité et durée

La durée et la mise en place des séances dépendent de la problématique et des besoins, des objectifs, de l’assiduité mais aussi d’un commun accord avec le praticien.
La durée reste toujours sous contrôle du consultant, même s’il n’est pas allé au bout de sa problématique : il a la responsabilité de ses choix. L’important est de partir en conscience et non en réaction émotionnelle et de prendre le temps d’analyser. En effet, toute psycho-somatothérapie passe par des moments de résistance et de transfert négatif sur la personne du praticien ou sur la psycho-somatothérapie elle-même. Ce n’est qu’après ce temps d’analyse que le consultant pourra alors choisir de partir ou de continuer avec une véritable liberté.

Tarif

Il contribue à l’engagement et à la responsabilisation du consultant et l’aide à passer d’un mode relationnel d’enfant assisté, de « malade » ou de victime, à celui d’adulte responsable et socialisé, prenant en charge sa propre évolution.
Le praticien informe les personnes qui le consultent du tarif des consultations dès les premiers entretiens et s’assure de leur accord.

Les règles

Le paiement d’une séance non effectuée ne sera pas réclamée dans la mesure où le consultant a prévenu à l’avance, a de bonnes raisons expliquant son empêchement et s’il n’est pas un coutumier du fait.

Approche

L’approche intégrative est confrontée à l’unité globale de l’être humain, de favoriser l’intégration de la personne au sens d’une meilleure utilisation de ses ressources, de la possibilité d’affronter plus complètement ses conflits intrapsychiques, interpersonnels et sociaux, et de s’exprimer d’une façon plus satisfaisante pour elle à ces différents niveaux.

Déontologie

Je m’engage sur un plan déontologique dans le but de protéger le consultant et de favoriser le travail thérapeutique. De m’abstenir de tout abus de pouvoir vis-à-vis du consultant, de continuer à me former et de reconnaître, le cas échéant, les limites de la prise en charge que je peux proposer.

Je travaille selon les règles de la confidentialité et du secret professionnel. Mon attention première est tournée vers mon consultant, sa dignité, son intégrité et sa liberté de choix.

Charte des droits en Thérapie

Vous contenir, vous rassurer, croire en vous, vous donner de l’espoir, ne pas vous diriger, être chaleureuse.
Vous respecter, le tout que vous êtes, y compris le côté caché et sombre, vos émotions chargées, votre comportement dur, les mélanges confus et les mensonges.
Respecter votre rythme et attendre que vous vous ouvriez de votre propre intérieur vers moi.
Vous écouter avec tout mon être, y compris mon corps.
Ressentir l’émotion que vous déposez en moi et regarder vos messages codés.
Ne pas casser trop vite vos moyens de vous protéger.
Vous aidez à comprendre les dommages du mensonge vécu dans le secret et le silence.
Vous rappeler clairement les repères et les limites.
Prendre soin du tout-petit-en vous, de votre être fragile, être là pour vous, simplement là suivant vos besoins exprimés ou vos demandes indirectes.

VOUS AIDER A RETROUVER LES PARTIES PERDUES DE VOTRE ÊTRE EN CRÉANT DES SITUATIONS NOURRISSANTES ET UNE RELATION DE CONFIANCE

Éthique

Signataire de la Charte « Accompagner par l’Éthique« ; le Client est encouragé à en prendre connaissance en se connectant sur le site www.charteethique.eu

Valérie RIVIÈRE
Psycho-Somatothérapeute
31 – Muret – Toulouse

Publicités