La solitude

La solitude

Il est surprenant de constater ce fait alors que nous vivons à une époque où les distances sont de plus en plus réduites et que l’information devient toujours plus accessible à travers les téléphones mobiles et l’internet. Le phénomène de solitude est vécu à soSentimentsn maximum dans les grandes villes. Plus nous vivons rassemblés en grand nombre et plus il y a de risque de souffrir de solitude. Chacun de nous a besoin de moments d’isolement. Lorsque nous faisons le choix de nous mettre à l’écart, de nous séparer des autres, nous le vivons dans l’harmonie. D’un autre côté, une personne peut souffrir de solitude tout en étant entourée de gens, d’une famille, de collègues de travail.

Comment reconnaitre une personne qui souffre de solitude ?

  • Elle s’étourdit dans toutes sortes d’activités et sent un vide quand elle se retrouve seule chez elle ?
  • Dit à tous qu’elle aime être seule et qu’elle a besoin de personne pour être heureuse ?
  • Attend que les autres viennent la voir ou l’invitent en vivant de la frustration si ses attentes ne sont pas comblées ?
  • Se sent inférieure, nulle, non intéressante faces à ses proches ?
  • Assiste à une réunion de personnes en se demandant ce qu’elle fait là et saute sur la première occasion de partir ?

La majorité se coupent de leur famille en trouvant toutes sortes de raison pour ne plus la voir. Première solution : pour sortir de la solitude, renouer avec la famille. Nous l’avons choisie avant de naître et il est temps de réaliser que nous avons beaucoup à apprendre avec eux. Même si nous ne pouvons le faire maintenant, le fait de prendre la décision d’y arriver donne un nouveau but qui aide dès le début.

Valérie RIVIÈRE
Psycho-Somatothérapeute
31 – Muret – Toulouse

Publicités